Tout savoir sur la rentabilité de l’élevage d’animaux

L’élevage d’animaux peut parfaitement constituer un investissement rentable sur le long terme. Mais pour ce, il faut savoir choisir les animaux à élever : les poules, les canards, les chiens, les lapins, etc. Bien évidemment, le rendement de l’élevage varie en fonction du type d’élevage à adopter. Si vous comptez vous lancer dans le métier d’éleveur, cet article vous éclairera sur le sujet.

L’élevage de poulets : rentable ou non ?

L’élevage de poulets a longtemps été considéré comme le plus rentable. Cela est dû au faible coût de ces animaux à l’achat. De plus, les éleveurs ont le choix entre différents systèmes d’élevage de poulets. Ceci étant, à l’heure actuelle, c’est un mode d’élevage qui est soumis à de nombreuses contraintes. D’une part, il faut réfléchir à la catégorie d’élevage souhaitée : le poulet de chair ou poule pondeuse. Il y a aussi les questions du terrain de construction destiné à l’élevage et des accessoires à se munir (chauffage, mangeoire et abreuvoir). Pour vos premiers pas dans ce milieu, le mieux serait de partir sur l’élevage de poulet de chair qui nécessite peu de moyens financiers au départ comparés à la ponte.

QUID de l’élevage bovin ?

L’élevage bovin ne date pas d’hier. C’est une pratique qui existe depuis des décennies. Malheureusement, depuis quelques années, des problèmes autour de cet élevage ne cessent d’être soulevés. En effet, il s’avère que le marché connaît actuellement de sérieuses difficultés en raison du processus de production ainsi que de la consommation qui est en constance régression. Rappelons-le, la vache est un mammifère herbivore qui se nourrit principalement d’herbe et est élevé pour sa viande.

En tout cas, pour favoriser sa productivité, plusieurs solutions s’offrent aux éleveurs. Mais le plus important étant de faire en sorte que la clientèle finale soit entièrement satisfaite. Effectivement, ces derniers prêtent de plus en plus d’attention à la provenance et à la qualité de la viande. À ce titre, il est primordial de surveiller l’état de la production et de l’élevage. En même temps, il serait judicieux de diversifier le plus possible le système d’élevage et de contrôler les frais d’alimentation.

L’élevage de caille : une solution des plus rentables

Les œufs de caille représentent une bonne alternative en terme de productivité. Ils ont l’avantage d’être faciles à élever grâce à leur petite taille. En terme d’aménagement, ils n’ont besoin que d’un espace bien aéré et d’une chaleur optimale en hiver pour pondre correctement. Aux multiples avantages, son élevage ne nécessite aucun entretien particulier ni vaccin ni même un traitement. De quoi réaliser de sérieuses économies sur les frais vétérinaires. Et en terme de rentabilité, la femelle peut commencer à pondre après seulement 40 jours de vie, et ce, durant 8 mois de suite. Qui plus est, les œufs de caille reviennent plus chers à l’achat que les œufs de poule. Et en vue de maximiser le rendement, prévoyez un poulailler au sol conçu à partir de copeaux de bois et munissez-vous des accessoires adéquats comme les incubateurs, mangeoires et abreuvoirs.